Moment de bonheur !

En 2017, lors du 1er CLEA avec « Karakol » et Sarah Carré, nous avions mis des mots partout dans le jardin… sur les murs

et voilà qu’en ce début d’année une grande boîte nous arrive de Bretagne… qu’y a-t-il dans cette boîte? … des Kiwis !

merci Laurent, Naj pour ce beau et bon cadeau, le p’tit mot … un beau rayon de soleil dans cette période morose ! Nous nous sommes bien régalé(e)s…!!

Avec grand plaisir …

Laurent

Et comme il est bon de savoir où et comment vivent les aliments que l’on consomme et à quoi ils ressemblent dans leurs évolutions naturelles, je vous partage des photos de la liane féconde, au moment du ramassage…

C’était peut être de ceux-là …

ou de ceux qu’on ne voit pas, derrières les feuilles, parce que le kiwi pousse partout… et vite, par ses lianes qui ne s’arrête jamais de s’élever ! ( et heureusement, sauf l’hiver…)

Piments zoizos / BD de Tehem

Voilà une nouvelle BD de Tehem, auteur de bande dessinée réunionnais : Piment Zoizos ; Les enfants volés de la Réunion. BD historique et documentaire.

 « Des personnages fictifs, une histoire vraie, un récit documenté sur un chapitre peu reluisant de l’histoire de la Ve République : les enfants de la Creuse.

Entre 1962 et 1984, quelque 2 000 mineurs de La Réunion sont séparés de leur famille et envoyés en France où leur est promise une vie meilleure.

Jean n’échappe pas à ce destin. Éloigné de sa petite sœur, il est transplanté en Creuse. De foyers en familles d’accueil, il fait la rencontre d’autres enfants réunionnais dans la même situation que lui. Une vie durant, entre errances et recherches, il tentera de comprendre pourquoi…

Richement documenté grâce au concours de l’historien Gilles Gauvin, Piments zoizos raconte un chapitre méconnu de l’histoire de la Ve République, celui des  » enfants de la Creuse « .

Cette BD est très touchante, on s’attache très vite aux personnages, à leur amitié. On rit, on pleure, on est en colère… une histoire humaine.

Après avoir lu cette BD, je me suis mise à chercher d’autres BD de cet auteur dans les médiathèques (oui parce que si j’achète toutes les BD, je ne vais jamais pouvoir revenir !) et j’ai trouvé Quartier Western, BD anthropomorphique qui se passe également à la Réunion, une histoire noire mais très drôle –  « Téhem, émule de l’école de Tcho, raconte son enfance dans la Réunion des années 70 à travers un road movie haletant qui en surprendra plus d’un. »

Pour la Médiathèque Croix du Bac , vous avez déjà « Chroniques du léopard » et je pense que « Quartier Western » aussi (en haut!), il ne faut pas s’arrêter là ! 😃 ….Olivia

on ne va pas s’arrêter là ! Piments Zoizos bientôt disponible à la médiathèque

Olivia et Jérémy à la Réunion

Après Laurent qui est parti en Bretagne (pas tout à fait quitté… c’est quand même lui le Mr blog !) c’est au tour d’Olivia (la miss BD) et Jérémy (le passionné des jeux de société) …ils sont partis faire un périple à la Réunion pour une année…

« Pensée spéciale pour Médiathèque Croix du Bac, première BD achetée « L’autre côté la mer » de Gilles Gauvin, Jean Marc Pécontal et David D’Eurveilher. Témoignage de la contribution réunionnaise à la Grande histoire de France ». Je pense que j’ai trouvé mon QG chez Bulles d’O à St Pierre. Nous avons commencé à faire le tour des médiathèques aussi, à St pierre, pas mal de BD et aussi la Plaine des Cafres avec moins de BD mais pas mal de jeux de société.. »

il faudra faire un reportage…. nous faire rêver …parce que pour nous  » les crébatiens » par les temps qui courent, c’est pas trop le top !!!

Zetadam Trio

Après un long trajet en vélo, le groupe Zetadâm trio, a fait une pause musicale dans une chapelle près de chez nous, ayant participé à l’organisation du concert, je me suis permis de capter cet instant « religieux » … bonne découverte.

Depuis leurs premiers concerts à Istanbul en 2013, les Zetadâm se retrouvent une fois par an pour une tournée, jouant en Irlande, en Allemagne, en Pologne, en France. Cette année, le trio s’est donné rendez-vous à Nantes début juin pour charger les sacoches, accrocher la remorque et enfourcher les bicyclettes.
Nantes, point de départ d’un Tour de Bretagne à vélo de 1 000 kilomètres, passant par Vannes, Morlaix, Trégastel, Saint-Brieuc, Saint-André-des-Eaux, Saint-Senoux… Au cours de leur périple, les trois musiciens feront escales sur les berges d’une rivière, dans des chapelles, une abbaye, un atelier de réparation de vélo, un Ehpad mais aussi, évidemment, dans des cafés, une médiathèque, un centre culturel. Parmi la vingtaine de concerts, les dates publiques côtoieront les événements privés, chez l’habitant.
L’idée a été amenée par Marc Desaneaux, le nouvel accordéoniste du groupe. « Quand il nous en a parlé, explique Dylan Gully, clarinettiste, tout de suite ça a fait tilt. Le projet correspondait à nos envies et à l’esthétique du groupe, axée sur le voyage et l’inspiration par la rencontre. »
Le trio est complétée par Pauline Willerval, joueuse de gadulka, instrument de la famille du violon qu’elle a découvert en Bulgarie. C’est elle qui signe la plupart des compositions. Une « musique traditionnelle réincarnée », comme la définit le groupe, qui puise son inspiration dans les répertoires turques, bulgares et français. – Jean-Sé (cri de l’ormeau)